PARIS, 5 août 2014 (APM) - La Fédération SUD santé-sociaux appelle à manifester le mardi 23 septembre à Paris afin de dénoncer la dégradation du climat social dans les établissements hospitaliers publics et privés non lucratifs français, indique-t-elle dans un courrier adressé aux élus et responsables politiques français diffusé vendredi.

Cette action vise à soutenir l'appel de la "convergence des hôpitaux en lutte contre 'l'hôstérité' ", collectif de personnels syndiqués et non syndiqués constitué à l'issue de trois assemblées générales à Caen le 4 mars (cf APM CBRDP002), à Nanterre le 22 mai et à Caen le 18 juin.

Avec cette manifestation, les organisateurs entendent "alerter l'opinion publique et construire un mouvement en capacité d'inverser les politiques actuellement menées au détriment de l'organisation des soins de service public".

SUD santé-sociaux dénonce notamment la baisse des financements, le non-remplacement des départs en retraite, la fermeture de structures, la mise en déficit artificiel des hôpitaux, le désengagement de l'Etat par rapport aux financements liés à l'évolution prévisible des dépenses, des transferts vers le privé à but lucratif, la réduction des postes, la course aux heures supplémentaires, le "management industriel" des établissements, la dénonciation des droits RTT (réduction du temps de travail) et globalement les plans de rigueur.

"Demain, sur l'ensemble du territoire, la diminution de postes annoncés, la destruction des emplois, imposeront de réduire une offre déjà insuffisante", souligne la fédération.